Illustration

Nos articles

A la une, Entreprendre

Entreprises : mesures à prendre face à la crise Covid-19

Cet article a pour but de recenser toutes les mesures que les entreprises doivent prendre pour tenter de survivre à la crise économique majeure qui est en train de s’abattre dans le monde suite à la crise sanitaire liée au nouveau Coronavirus COVID-19.

Je tenterai de le mettre à jour aussi régulièrement que possible et de corriger les erreurs d’information s’il y en a. Pardonnez les imprécisions, l’objectif est de fournir de l’information rapidement, pensez donc à revérifier.

Un grand merci à Sophie CHAPUIS (expert-comptable) qui transmet les infos en temps réel.

Aussi, j’invite tout le monde à y contribuer en commentaire en ajoutant des précisions, des liens utiles qui seront reportés sur cet article.

Les mesures du gouvernement

Report des charges sociales et fiscales

La première mesure a été le report de toutes les charges sociales et fiscales de l’entreprise. Ce n’est pour l’instant qu’un report et non une exonération, même si le gouvernement envisage une remise pour les entreprises les plus en difficultés.

Quelque soit votre situation, que vous ayez de la trésorerie, des commandes ou non, vous devez reporter ces paiements en gardant bien à l’esprit qu’il faudra les rembourser. Certaines entreprises ont été touchées tout de suite (notamment les restaurants et commerces) d’autres ayant leur carnet de commandes plein ne verront les effets de la crise que dans 2 ou 3 mois.

Il faut donc au maximum préserver la trésorerie sans bloquer l’économie. Cela passe par le paiement de ses fournisseurs et le report des charges sociales et fiscales.

Chômage partiel

L’État à mis en place un dispositif exceptionnel de chômage partiel pour les salariés.

Une simple demande suffit et sans réponse de la DIRECT sous 15 jours elle est considérée comme acceptée. Demandez à votre service comptable (par email de préférence, ils sont débordés).

Dans les faits, l’entreprise doit verser 70% du salaire brut (soit 84% du net). Ce montant n’est pas soumis à charges sociales (hors CSG et CRDS) et l’État s’engage à rembourser 100% de ce montant jusqu’à 4.5 fois le SMIC.

L’objectif est de préserver les emplois et d’offrir une solution pour les entreprises.

Attention cependant, nous ne connaissons pas aujourd’hui les délais de remboursement de ces salaires, qui risquent d’être assez longs, c’est pour cela qu’il faut préserver sa trésorerie.

Arrêt de travail

Pour les salariés, il est prévu un dispositif permettant de demander un arrêt de travail de 14 jours, pour ceux qui ont des enfants de moins de 16 ans.

Cet arrêt est accepté d’office et le salaire est pris en charge à 50% par la caisse d’assurance maladie et 40% par l’entreprise.

Le salarié touche 90% de son salaire pendant la période d’arrêt.

Aide aux indépendants

Une aide de 1500€/mois est prévue pour les indépendants. Attention, il s’agit là d’une aide à l’entreprise et non à l’indépendant à titre personnel.

Pour en bénéficier il faut avoir réalisé moins de 1 million de CA en 2019 et moins de 60000€ de bénéfice imposable.

2 critères pour bénéficier de cette aide (l’un ou l’autre) :

  • Être contraint à la fermeture administrative de l’établissement (commerce, restaurants…)
  • Justifier d’une perte de 70% de chiffre d’affaires entre le 1er mars et le 31 mars par rapport à la même période l’année précédente : attention à vos factures, il serait dommage de tomber à -69%.

Pour l’instant, cette mesure est applicable sur mars et il faut en faire la demande auprès de la DGFiP.

La métropole du Grand Lyon prévoit une aide de 1000 € supplémentaires (sur les mois de mars et avril) aux bénéficiaire de l’aide aux indépendants précédemment citée (cf https://www.lyoncapitale.fr/actualite/coronavirus-a-lyon-la-metropole-cree-un-fonds-durgence-pour-les-entreprises/).

Financement de trésorerie

L’État prévoit d’activer des mécanismes de financement de la trésorerie par la Banque Publique d’Investissement. Ces mesures restent à éclaircir.

Le gouvernement prévoit un prêt équivalent à 25% du CA de l’année 2019 au maximum. Ce prêt ne sera pas à rembourser la première année et devra s’étaler sur 5 ans maximum. (cf https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/dp-covid-pret-garanti.pdf)

Aujourd’hui, de nombreuses banques prévoient d’être souples sur les autorisations de facilité de caisses en attendant. Renseignez vous auprès de votre banque (par email de préférence, elles sont débordées).

Commercialement

Récupérer les impayés

Il convient de préserver sa trésorerie. La priorité absolue est donc de récupérer les impayés. Bien entendu, vous pouvez faire preuve de compréhension et de compromis. Il vaut mieux récupérer 50% que rien du tout.

Devis en attente

Si vous avez des devis en attente, il me semble malgré tout intéressant de prendre des nouvelles pour savoir comment se porte votre prospect, s’il est toujours intéressé, s’il envisage de reporter. Cela permet d’avoir une vraie visibilité sur l’impact de la crise.

Garder le contact

N’attendez pas que le temps passe. Si vous êtes enfermé chez vous, c’est l’occasion rêvée pour prospecter. Je ne parle pas de prospecter pour trouver des nouveaux clients, cela me semble assez compliqué.

Profitez de ce temps pour rappeler tous les clients que vous n’avez pas pu rappeler ces dernières semaines pour prendre des nouvelles et savoir comment ils gèrent la crise.

Faites des nouvelles rencontres. Zoom (tuto vidéo à venir) est un très bon outil pour organiser des rencontres en ligne.

J’encourage aussi chacun à participer à tous ces évènements en ligne autant que possible.

Il ne s’agit pas de vendre mais de garder/créer le contact et préparer l’après.

Stratégie d’entreprise

Pour certaines entreprises, la reprise risque d’être très dure. Beaucoup de métier ou de services haut de gamme et relevant du luxe plus que du nécessaire risquent de se voir résilier des contrat ou perdre beaucoup de commandes.

Afin d’anticiper cela, il faut tout de suite réfléchir à une stratégie d’entreprise alternative.

Ça peut être :

  • Nouveaux produits/service
  • Low cost
  • Changement de cible client

Il faut profiter du confinement pour préparer l’après en anticipant tous les scénario.

Nous avons du temps libre alors plutôt que de trop le gaspiller devant Netflix, faisons travailler notre matière grise.

Bon courage à tous.

Fabien Motta

Fabien Motta
Agence Miroir
Expert en communication

2 Commentaires

  • oairiau dit :

    Salut, quelques précisions sur les % :
    – Sur le chômage partiel, je pense que l’Etat s’engage à rembourser 100% (et non 10%) de la somme versée par l’employeur au salarié.
    – Sur l’arrêt maladie, ce doit être 50% payé par la CPAM et non 5°%

Laisser un commentaire

Articles similaires

Les partenaires

CWS Agency
Spirale Marketing
ISCOM Lyon
Agence CIC LYON LA BUIRE
CGC Conseils
Solopreneur
Libertyfleet
Lyon entreprise
Acting RH
Champagne Paul Herard
Second souffle
Dynabuy